Blog

Le cas du marché aux puces de Saint-Ouen

Le marché aux puces de Saint-Ouen est le premier marché aux puces du monde. Il s’étend sur 7 hectares Marché aux puces de Saint Ouen et accueille en moyenne 5 millions de visiteurs par an.

Les origines du marché aux puces remontent à 1885 et à l’arrêté du préfet Eugène Poubelle interdisant le dépôt d’ordures aux portes des immeubles de Paris. Par conséquent, les chiffonniers décidèrent de s’installer dans la plaine des Malassis, un terrain contigu aux fortifications de Paris. De nos jours, les puces s’organisent principalement autour de trois endroits à savoir la rue des Rosiers, la porte de Clignancourt et la porte de Montmartre. Les antiquaires sont situés autour de la rue des Rosiers. Les fripes sont situées à proximité de la porte de Clignancourt sur l’avenue Michelet et sur la rue Jean-Henri Fabre. Les biffins sont situés sur l’avenue de la Porte de Montmartre.

Aujourd’hui, le marché aux puces de Saint-Ouen se tient tous les samedis, dimanches et lundis et est desservi par les stations de métro Garibaldi et Porte de Clignancourt ainsi que par les bus. De par son succès, il n’est plus composé aujourd’hui que de professionnels titulaires de baux de troix, six ou neuf ans.

appdev